LUMINAIRES DISDEROT 2018

DESIGNER

ROGER FATUS

Roger Fatus est né en 1926. Après avoir essayé des études de droit à Lille, il se tourne vers l’école des Beaux-Arts de sa ville natale, Tourcoing, bien plus proche de ses préoccupations. Il étudie ensuite à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris dont il sort diplômé en 1953. Après deux années de travail en bureau d’études, il intègre l’agence de Jacques Dumond, décorateur talentueux à l’élégance moderne et à la clientèle aisée adepte des grands projets publics luxueux. Il est rejoint par son ami Dirk Jan Rol, qu’il avait rencontré à l’ENSAD. L’agence Jacques Dumond est pour de nombreux jeunes diplômés dont Roger Fatus, une école de la rigueur et un véritable tremplin.

Roger Fatus
1926

A l’instigation de Jacques Dumond, Fatus expose au Salon des Artistes Décorateurs dès 1956, puis à l’Exposition universelle de Bruxelles en 1958, et participe à l’équipement d’un appartement-témoin de l’architecte Pierre Vago dans l’un des projets d’urbanisme les plus innovants de son temps, Interbau (un quartier d’unité d’habitation à Berlin ouest).

Sa carrière est lancée. Il ouvre son agence rue Madame à Paris et développe différents types de projets : appartements privés, aménagement de collectivités, édition de mobilier pour enfants etc.

Il accompagne le développement du secteur tertiaire en France durant les Trente Glorieuses et travaille pour le siège social de Thomson, les magasins Pathé Marconi ou la Fnac. Son dessin élégant, fonctionnel et rigoureux séduit aussi bien de grandes chaînes d’hôtellerie que le premier institut de thalassothérapie Louison Bobet à Quiberon.

En 1967 le Mobilier national lui commande l’étude d’une table de conférence. Réalisée dans les ateliers de l’ARC, le Grand Prix du Meuble lui sera attribué en 1968.

Il travaille régulièrement avec son frère Marc Fatus architecte, et ses créations sont éditées chez Sentou ou chez Disderot pour les luminaires.

Son style moderne et raffiné, la rigueur formelle et morale de son dessin issue de la tradition des décorateurs modernistes de
l’entre-deux-guerres et de l’Union des Artistes Modernes lui apportent une véritable reconnaissance et plusieurs récompenses comme le prestigieux prix
René-Gabriel en 1969. Il enseigne de nombreuses années d’abord à l’ENSAD dont il est issu puis à l’école Camondo qu’il dirige de 1982 à 1989.

ROGER FATUS

LAMPE À POSER 1021
& LAMPADAIRE RF503

LAMPE À POSER 1021

En savoir +

LAMPADAIRE RF503

En savoir +